Rando Guillestrois

Le Tour de Guillestre

2 h
Durée
Facile
Facile
Boucle
Boucle
12 km
Longueur totale
649 m
Dénivelé montant
-651 m
Dénivelé descendant
Usages
  • VTT

Départ : Office de Tourisme → Arrivée : Office de Tourisme

Sans grande difficulté, ce parcours sympathique à proximité de Guillestre propose un environnement varié et agréable, et quelques montées courtes.

Au départ de l’Office de tourisme de Guillestre, passer devant la Poste et prendre la rue Joseph Mathieu. En bout de rue, tourner à gauche et à l’intersection suivante emprunter le Chemin « des Chapelles ». A la chapelle Saint-Roch, prendre la route à droite et la poursuivre : elle se transforme en chemin de terre après les dernières maisons. Ce chemin traverse le plateau agricole de Gaboyer et descend au bout du plateau, d’abord dans un pré, puis à travers bois pour rejoindre la passerelle qui franchit le Guil. Après la passerelle, à droite, remonter en rive droite du Guil par un large chemin empierré jusqu’au pont du Simoust. Ce dernier franchi, on attaque une montée goudronnée (raide mais courte…). Après la deuxième épingle bifurquer à gauche sur un sentier facile afin d’arriver au « Pain de Sucre » que l’on contourne par son versant Nord. Au niveau de la route, partir en direction de Guillestre et traverser à gauche après le pont. Aller tout droit derrière le lotissement jusqu’à la piste forestière de Combe Chauve que l’on suit sur environ 1 km de montée avant de se lancer à droite dans un sentier technique descendant. Ne reste plus qu’à suivre le chemin forestier, et le retour à Guillestre s’effectue en passant sur la droite, devant l’atelier de marbre, pour rejoindre ainsi le rond point du Queyras puis le centre ville.

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Eau
Fontaine Salva

Cette fontaine est érigée en hommage à Joseph Salva. Conducteur des ponts et chaussée, il a beaucoup œuvré pour l’alimentation en eau des terres agricoles notamment par la construction du canal de dérivation du Cristillan dans la vallée de Ceillac et bien d’autres. Aujourd’hui ces canaux existent encore, gérés et entretenus par une Association syndicale d’arrosants (ASA). XX

Fortification
Enceinte fortifiée

Du château de Guillestre présent dès le 13ème siècle, il ne subsiste rien, même si des écrits attestent de sa présence. En revanche, des tours et des fortifications permettent de se rendre compte, encore maintenant, de ce qu'à pu être Guillestre fortifiée et du rôle protecteur qu'elle a joué à cette époque.. Site visible en extérieur.

Eau
Fontaine de la Font d'Eygliers

De nombreuses fontaines dans ce hameau rappellent que "font" signifie source d'où le nom du quartier la Font d'Eygliers. Une petite curiosité à proximité de la fontaine : la présence de "naïs", sorte de cuvette creusée dans la terre que l'on remplissait d'eau pour faire rouir le chanvre. C'est en fait un long trempage dans l'eau qui permet aux fibres de se séparer de la tige.. Site visible en extérieur.

Fortification
Tour d'Eygliers

Voici l'une des tours de l'enceinte fortifiée de Guillestre. Les travaux de construction sont en cours en 1397 lorsque la tour s’effondre sur elle-même, pour cause de malfaçons. L’ironie du sort veut que ce soit aujourd’hui la tour la mieux conservée de l’ancienne fortification !. Site fermé.

Géologie
Rue des masques

Cette étrange faille est due à l’effondrement partiel de la falaise de « pouding ». Cet évènement dût se produire au Moyen-Age, cela frappa l’imagination de la population. Pendant des siècles, les bergers racontèrent que des géants monstrueux et des nains turbulents faisaient des apparitions dans ces lieux. Dès lors, les voyageurs cessèrent de passer par ce chemin une fois la nuit tombée. Il est intéressant de préciser que le nom de rue des « Masques » vient du provençal « Masco » qui désigne précisément des sorciers qui jouent aux boules avec les rochers.

Fortification
Lunette d'arçon

Vauban préconisait déjà en 1700 la construction de trois éléments défensifs avancés. Une première demi-lune, héritière de ce projet, est construite entre 1728 et 1731. Les deux autres n’ont jamais été réalisées. La lunette est ensuite modifiée selon les principes du Général d’Arçon en 1792 par l’ajout d’une tour de sécurité reliée à la place forte par un souterrain.. Accès uniquement en visite guidée par le Centre des Monuments Nationaux.

Eau
Canal Salva

Ce "pont" que vous voyer enjamber la route du Queyras est un canal. il s'agit du canal Salva, construit par l'ingénieur du même nom en 1872. Ce canal prend l'eau dans le torrent du Cristillan à Ceillac à 1300m d'altitude. il chemine sur plus de 6km jusqu’à Guillestre où l'eau sert encore à l'irrigation des cultures, notamment sur le plateau du Simoust.

Géologie
Pain de sucre

Ce cône calcaire, vestige de la dernière ère glaciaire est idéalement situé pour permettre une lecture de paysage du Guillestrois tant sur le plan géologique que botanique. Un panneau du Centre Briançonnais de Géologie Alpine vous apporte de nombreuses informations. Quant à son nom, Pain de sucre viendrait d'une évolution dans le temps de : Gramison, Grandes maisons, pain de Suc (lo sucas=grosse tête, patois) puis Pain de sucre !

Patrimoine religieux
Eglise Notre Dame d'Aquilon

En plein centre ville de Guillestre, on ne peut pas rester insensible devant ce majestueux édifice et sa porte monumentale, avec les fameux lions présents à l'entrée. Les lions stylophores (mot provenant du grec qui signifie porteur de colonne) typiques de l'architecture lombarde et que l'on peut retrouver dans d'autres églises du Guillestrois. On remarquera dans sa construction des matériaux du pays : le tuf, le marbre rose de Guillestre ainsi que le bois de mélèze des bardeaux du toit. Cette église est fermée en hiver.

Patrimoine rural
Ferme de La Font d'Eygliers

Ferme avec cellier, typique de l'habitat rural permanent dans les hameaux de montagne, regroupé autour de la fontaine. Le hameau de La Font était principalement constitué de celliers qui avaient toute leur utilité, car Eygliers dispose des coteaux les plus ensoleillés du secteur, l'idéal pour la vigne.

Patrimoine rural
Four banal de la Font d'Eygliers

Four à pain, situé dans une bâtisse en pierre recouverte de bardeaux de mélèze. Comme la fontaine, il est une composante essentielle de la vie rurale en milieu de montagne. L'eau et le pain : une base alimentaire quotidienne bien frugale qui était encore d'actualité, au début du 20ème siècle. On cuisait le pain pour le conserver des jours, voir des semaines. Rien à voir avec nos baguettes actuelles.... Site visible en extérieur.

Patrimoine religieux
Eglise Saint-Antoine

Cette église paroissiale de style roman tardif a servi également de lieu de culte aux habitants de la place forte de Mont dauphin, en raison de sa proximité. Son style simple et dépouillé s'agrémente d'un joli porche, en colonnes de marbre rose avec de gros galets maçonnés au sol. A noter, à l'extérieur, la présence de 2 têtes d'animaux sculptés sur une des portes, ainsi qu'à l'intérieur, de rares peintures du 16ème siècles, découvertes en 1968.. Eglise ouverte.

Patrimoine religieux
Chapelle Sainte-Marie-Madeleine

Il s'agit d'une petite chapelle enserrée dans les maisons du hameau de la Font d'Eygliers. Un écrit du 17ème raconte qu'un nourrisson a été abandonné au pied de la chapelle puis a été recueilli. Des paysages de la Font d'Eygliers sont peints sur les murs et datent de la rénovation de la chapelle en 1994.. Ouverture occasionnelle lors des journées de célébration.

Patrimoine rural
Champ de foire

Ici se tenait la célèbre foire de la Saint-Luc où Français et Italiens des vallées voisines venaient vendre et acheter leurs bestiaux. Si l’emplacement a changé, la foire agricole de la Saint-Luc se déroule toujours chaque année en octobre. C’est probablement l’une des plus grandes foires agricoles des Hautes-Alpes, et sûrement la plus ancienne, puisque son origine remonte au Moyen-âge.

Patrimoine rural
Maison Renaissance

Ici vous pouvez encore voir la façade en bois d'une maison du XVème qui abritait la boutique d’un artisan et son logis au-dessus. Avec ses remparts, Guillestre est une cité sûre. La population se fait donc de plus en plus nombreuse et la place vient à manquer. Pour tenter de gagner de l’espace, certaines maisons sont astucieusement agrandies au-dessus des ruelles, créant ainsi de pittoresques passages abrités, comme vous pouvez le voir ici. Ce site est privé, non accessible au public.

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 906 m - Max : 1232 m

Distance (m)