Rando Guillestrois

Les Crêtes de Catinat

5 h 30
Durée
Très difficile
Très difficile
45 km
Longueur totale
2358 m
Dénivelé montant
-2357 m
Dénivelé descendant
Usages
  • VTT

Départ : Aérodrome de Saint Crépin → Arrivée : Aérodrome de Saint Crépin

Le plus grand circuit à la journée…et le plus difficile! Certaines portions nécessitent de porter le vélo, réservé aux plus endurcis ! 

Au départ de l’aérodrome de Saint Crépin, traverser le pont et continuer tout droit jusqu’à la voie ferrée. Prendre le chemin à droite et passer sous la route nationale. Arrivé à l’intersection, tourner à droite puis au premier embranchement, prendre à gauche et monter tout droit sur ce tronçon assez raide. A l’embranchement, tourner à droite et suivre la route. Avant le « Villaron Haut », tourner à droite jusqu’aux Combes. Au hameau, remonter à gauche pour rejoindre la route goudronnée et poursuivre l’ascension jusqu’au Villard. Là, poursuivre la montée en direction de Moussière par la piste forestière. Les premiers kilomètres pour rejoindre ce hameau sont assez raides (500 mètres de dénivelé)! Une fois Moussière passé, le chemin devient moins pentu et s’enfonce dans le bois. On passe la cabane du Lauzet, puis quelques lacets plus loin, le lac du Lauzet s’offre à vous. Après une petite pause contemplative, on repart tout droit, en descente, direction la cabane de la Valette. Dans l’épingle à droite avant la cabane, on quitte la piste en suivant les drailles sur la gauche pour franchir un petit col et retomber sur le GR541 que l’on suit à la descente en direction du hameau de Gros. Portion de grande difficulté, sentier à pic. Avant le hameau, prendre le sentier à gauche qui redescend vers la Maison du Roy. Il peut s'avérer necessaire de porter le vélo sur certaines portions délicates. Arrivé à la départementale, traverser le pont sur le Guil et après l’embranchement de la route de Ceillac, tourner à gauche pour suivre l’ancienne route du Queyras récemment goudronnée. Poursuivre jusqu’à Guillestre. Avant les lotissements, tourner à droite, retraverser la départementale sous le Port’eau et suivre la piste à gauche qui contourne le Pain de Sucre. Suivre le sentier le long des falaises et arrivé à la route du Simoust, la prendre à la descente. Traverser le pont du Simoust sur le Guil et prendre à gauche la piste le long du Guil en rive droite. Sous la place forte de Mont-Dauphin, suivre le Guil le long de la digue, passer sous le pont de la Nationale, franchir la voie ferrée au passage à niveau et traverser la base de loisirs d’Eygliers. L’itinéraire suit alors les rives de la Durance jusqu’à Saint crépin, point de départ.

Transport

Ligne régulière Gap - Briançon

Accès routier

Aérodrome de Saint Crépin

Cliquer pour intéragir

Sur le chemin…
Géologie
Rue des masques

Cette étrange faille est due à l’effondrement partiel de la falaise de « pouding ». Cet évènement dût se produire au Moyen-Age, cela frappa l’imagination de la population. Pendant des siècles, les bergers racontèrent que des géants monstrueux et des nains turbulents faisaient des apparitions dans ces lieux. Dès lors, les voyageurs cessèrent de passer par ce chemin une fois la nuit tombée. Il est intéressant de préciser que le nom de rue des « Masques » vient du provençal « Masco » qui désigne précisément des sorciers qui jouent aux boules avec les rochers.

Géologie
Pain de sucre

Ce cône calcaire, vestige de la dernière ère glaciaire est idéalement situé pour permettre une lecture de paysage du Guillestrois tant sur le plan géologique que botanique. Un panneau du Centre Briançonnais de Géologie Alpine vous apporte de nombreuses informations. Quant à son nom, Pain de sucre viendrait d'une évolution dans le temps de : Gramison, Grandes maisons, pain de Suc (lo sucas=grosse tête, patois) puis Pain de sucre !

Eau
Canal Salva

Ce "pont" que vous voyer enjamber la route du Queyras est un canal. il s'agit du canal Salva, construit par l'ingénieur du même nom en 1872. Ce canal prend l'eau dans le torrent du Cristillan à Ceillac à 1300m d'altitude. il chemine sur plus de 6km jusqu’à Guillestre où l'eau sert encore à l'irrigation des cultures, notamment sur le plateau du Simoust.

Eau
Fontaine de la Font d'Eygliers

De nombreuses fontaines dans ce hameau rappellent que "font" signifie source d'où le nom du quartier la Font d'Eygliers. Une petite curiosité à proximité de la fontaine : la présence de "naïs", sorte de cuvette creusée dans la terre que l'on remplissait d'eau pour faire rouir le chanvre. C'est en fait un long trempage dans l'eau qui permet aux fibres de se séparer de la tige.. Site visible en extérieur.

Fortification
Lunette d'arçon

Vauban préconisait déjà en 1700 la construction de trois éléments défensifs avancés. Une première demi-lune, héritière de ce projet, est construite entre 1728 et 1731. Les deux autres n’ont jamais été réalisées. La lunette est ensuite modifiée selon les principes du Général d’Arçon en 1792 par l’ajout d’une tour de sécurité reliée à la place forte par un souterrain.. Accès uniquement en visite guidée par le Centre des Monuments Nationaux.

Patrimoine rural
Cellier

En empruntant la rue de l'Archevêché, on peut observer les anciennes portes qui traversent d'un côté à l'autre, les pierres sculptées dont certaines arborent les pampres de la vigne mais aussi des habitations qui autrefois, servaient de celliers à vin comme celle-ci. Le cellier abritait le pressoir, la cuve, les tonneaux et les ustensiles nécessaires à la culture de la vigne et à la vinification. La plupart ont été construit au 16ème et 17ème siècle. Ils appartiennent à des privés et ne se visitent pas.. Site privé, non accessible au public.

Patrimoine rural
Ferme de La Font d'Eygliers

Ferme avec cellier, typique de l'habitat rural permanent dans les hameaux de montagne, regroupé autour de la fontaine. Le hameau de La Font était principalement constitué de celliers qui avaient toute leur utilité, car Eygliers dispose des coteaux les plus ensoleillés du secteur, l'idéal pour la vigne.

Patrimoine rural
Hameau des Guions

Le hameau des Guions, situé à environ 1300m d'altitude, est très ancien. 7 familles y vivent en 1763. A partir de 1900, la population décroît. En 1945, il n'y a plus d'habitants. Le hameau est restauré à partir de 1959 et les habitations sont aujourd'hui louées. Autour du hameau, on peut encore voir les champs en terrasse, autrefois irrigués par deux canaux.

Patrimoine rural
Four banal de la Font d'Eygliers

Four à pain, situé dans une bâtisse en pierre recouverte de bardeaux de mélèze. Comme la fontaine, il est une composante essentielle de la vie rurale en milieu de montagne. L'eau et le pain : une base alimentaire quotidienne bien frugale qui était encore d'actualité, au début du 20ème siècle. On cuisait le pain pour le conserver des jours, voir des semaines. Rien à voir avec nos baguettes actuelles.... Site visible en extérieur.

Patrimoine religieux
Eglise Saint-Antoine

Cette église paroissiale de style roman tardif a servi également de lieu de culte aux habitants de la place forte de Mont dauphin, en raison de sa proximité. Son style simple et dépouillé s'agrémente d'un joli porche, en colonnes de marbre rose avec de gros galets maçonnés au sol. A noter, à l'extérieur, la présence de 2 têtes d'animaux sculptés sur une des portes, ainsi qu'à l'intérieur, de rares peintures du 16ème siècles, découvertes en 1968.. Eglise ouverte.

Patrimoine religieux
Chapelle Saint-Guillaume

La chapelle St Guillaume est fermée au public toute l'année mais c'est de la légende de St Guillaume dont vient tout son intérêt. Pendant des siècles, la main miraculeuse a fait l'objet de pèlerinages et de dévotions. Alors l'unique jour d'ouverture - le lundi de Pâques - il ne faut pas manquer la procession qui ramène la main de St Guillaume, dans une châsse, à la chapelle. La tradition veut qu'ensuite on toque les œufs durs : Celui dont l'œuf casse le premier "paie un coup" à l'autre.... Chapelle ouverte uniquement le lundi de Pâques à l'occasion de la fête de la Saint-Guillaume : procession religieuse et célébration de la messe, foire au pied de la chapelle.

Patrimoine religieux
Chapelle Sainte-Marie-Madeleine

Il s'agit d'une petite chapelle enserrée dans les maisons du hameau de la Font d'Eygliers. Un écrit du 17ème raconte qu'un nourrisson a été abandonné au pied de la chapelle puis a été recueilli. Des paysages de la Font d'Eygliers sont peints sur les murs et datent de la rénovation de la chapelle en 1994.. Ouverture occasionnelle lors des journées de célébration.

Profil altimétrique

Altitude (m)

Min : 883 m - Max : 2223 m

Distance (m)

 

Plus d'informations

Balisage
  • Marks Noir Noir